How it all started, until now, and what's next.

Yo les cocos.

I am a french male filmmaker producing ASMR videos since 21th May 2014. All my studies on Cinematography & Sound Design allow me to produce the best Sounds & Visuals I can to relax people, help them sleep or focus.

I first discovered ASMR early 2013. I was lost on YouTube when I came across a tapping/unboxing video from TheWaterwhispers. I immediately felt some tingles over my head, and knew it was something familiar, a sensation I already felt during my childhood.

1 year later, I randomly got the idea to film something I wanted to do for myself: mixing several Lush products together to create a new « homemade » cosmetic. After filming, I decided to let the videos files on a back shelf…

5 months after that, I finally resolved to edit the video. Not because I was inspired. Because it was a few days before high school final exam! I usually get creative when I have something else to do (homework, urgent deadline, etc). High school final exam was the biggest « deadline pressure » I felt in my life at this time. That is why I created my YouTube channel, « Made In France ASMR ». One week before final exam was perfect time for me to start new projects and give myself the maximum of excuses not to study.

Making movies is my dream.

After high school, I entered a film school in Paris, the ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), where I graduated majoring in Film Directing.

Making movies is my dream since middle school. I loved (and still do) watching behind the scenes in DVDs or BluRays, understand how each shot was made. Between middle school and film school, I’ve made a dozen of amateur short films. I’ve tried myself on different genres: horror, experimental, comedy, music video, etc.

At the ESRA, I got a training in audiovisual professions. I’ve been able to write and direct my first semi-professional short film following a pro workflow, with a full crew (30ish people), real actors, professional equipment (camera, lights, grip, etc) and post-prod logistic (editing room, mixing studio, etc), original score and all. I have to say, that was the best experience of my life.

Meanwhile, I kept creating ASMR videos for my growing community, benefiting from the knowledge I learned at the film school.

Bringing ASMR and fiction movie together is my ultimate goal.

I still love working in film industry. Sometimes, I am called for a film shooting, as a technician (light, camera, set design, props) or first assistant director, where I can dive in a flow state of mind. This is a very human experience, the team spirit is powerful. Being under the orders of someone does not bother me, it allows me to give myself thoroughly (technician). Having a lot of responsibilities and giving orders (director, first AD) is another role I love taking, in order to lead a team to produce the best piece of work possible, always on time.

On the other hand, I love doing ASMR videos in my own studio, staying alone with myself, keeping control of everything that it takes from A to Z, and taking my time to make things perfect. As a perfectionist, I can be struggling with getting the perfect shot, light or sound. That is why I can’t stop myself from raising the level each time I create a new video.

The ASMR community is very caring. Helping people doing what I love, and earn a living from it, is the best thing that can happen in my life. That is also why I give myself thoroughly to offer the best I can. Bringing ASMR and traditional motion picture together is my life goal, and I am currently working on it.

Maxence Rodier – Made In France ASMR

Comment tout a commencé, jusqu'à maintenant, et la suite.

Yo les cocos.

Je suis un cinéaste français qui produit des vidéos ASMR depuis le 21 mai 2014. Toutes mes études en cinématographie et design sonore me permettent de produire les meilleurs sons et visuels possibles pour aider les gens à se relaxer, s’endormir ou se concentrer.

J’ai découvert l’ASMR début 2013. Je me perdais sur YouTube lorsque je suis tombé sur une vidéo tapping / unboxing de TheWaterwhispers. J’ai tout de suite ressenti des frissons au-dessus de ma tête, et je savais que c’était une sensation familière, que j’avais déjà ressentie dans mon enfance.

1 an plus tard, j’ai eu l’idée de filmer quelque chose que je voulais faire : mélanger plusieurs produits Lush ensemble pour créer mon « propre » produit cosmétique. Après le tournage, j’ai décidé de laisser de côté les fichiers vidéos…

5 mois après, je me suis enfin décidé à monter la vidéo. Non pas parce que j’étais inspiré. Mais parce que c’était quelques jours avant le Bac ! L’inspiration vient souvent quand j’ai quelque chose d’autre à faire (devoirs, deadlines urgentes, etc). Le Bac était la plus grosse pression de deadline que j’ai ressenti dans ma vie à ce moment. C’est pourquoi j’ai décidé de créer ma chaîne YouTube, « Made In France ASMR ». Une semaine avant le Bac était le moment parfait pour moi de commencer de nouveaux projets et me donner un maximum d’excuses de ne pas réviser.

Faire des films, c’est mon rêve. 

Après le lycée, j’ai fait des études de cinéma à l’ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) à Paris.

Faire des films, c’est mon rêve depuis le collège. J’adorais (et j’adore toujours) regarder les Making Of sur les DVDs ou BluRays, comprendre comment les films étaient construits. Entre le collège et l’ESRA, j’ai réalisé une douzaine de petits courts-métrages amateurs. J’ai touché à plusieurs genres : horreur, expérimental, comédie, clip musical, etc.

À l’ESRA, j’ai gagné de l’expérience professionnelle dans diverses professions audiovisuelles. J’ai pu écrire et réaliser mon premier court-métrage semi-professionnel, (en suivant un workflow pro), avec une équipe complète (30aine de personne) de vrais comédiens, du matériel pro (caméra, lumières, grip, etc), une logistique de post-prod pro (salle de montage, studio de mixage, etc), une bande-originale, etc. Je dois l’avouer, c’était la meilleure expérience de ma vie.

Pendant ce temps, je continuais à créer des vidéos ASMR pour ma communauté grandissante, en mettant en œuvre les connaissances que j’avais acquises à l’école.

Fusionner l’ASMR et le cinéma, c’est mon but ultime. 

J’adore toujours travailler dans l’industrie du cinéma. On fait parfois appel à moi pour un tournage en tant que technicien (électro, image, déco/accessoire) ou 1er assistant réalisateur, où je peux plonger dans un état de « flow » prenant. C’est une expérience très humaine, l’esprit d’équipe est puissant. Répondre aux directives de quelqu’un ne me dérange pas, ça me permet d’être le plus rigoureux possible (technicien). Avoir de nombreuses responsabilités et manager une équipe (réalisateur, premier assistant réalisateur) est un autre rôle dans lequel je me sens bien, j’aime être le leader d’une équipe qui produira le meilleur travail possible, toujours dans les temps.

À l’inverse, j’adore faire des vidéos ASMR dans mon studio, en étant seul avec moi-même, en gardant le contrôle sur tout le processus de A à Z, et en prenant mon temps pour faire en sorte que tout soit parfait. En tant que perfectionniste, je peux avoir du mal à obtenir la prise, la lumière ou le son parfait. C’est pour ça que je ne peux pas m’empêcher d’améliorer la qualité de chaque nouvelle vidéo.

La communauté ASMR est très bienveillante. Aider les gens en faisant ce que j’aime, et gagner ma vie comme ça, est la meilleure chose qui puisse m’arriver dans la vie. C’est aussi pourquoi je me donne à fond pour offrir le meilleur de mes capacités. Fusionner l’ASMR et le cinéma est l’objectif de toute une vie, et j’y travaille actuellement.

Maxence Rodier – Made In France ASMR